Route de l'aéroport LSS, cité des jeunes cadres lébous n° 4, 1er étage
+221 33 820 99 82
gs1sn@gs1senegal.org

Structure d’un code à barres

Pourquoi les codes à barres GS1

GS1 est le seul endroit où l’on peut obtenir codes à barres autorisés

Assistance fournie par les
experts techniques

Accepté par les principaux partenaires commerciaux et les régulateurs

Intégré au système mondial
GS1

Les codes à barres GS1 sont authentiques
et reconnus mondialement

Améliorer la gestion des stocks

Les types de codes à barres

GS1 Identification constitue le premier produit GS1 le plus connu et le plus répandu dans le monde. La base du système consiste à attribuer des numéros uniques au niveau mondial – ce qu’on appelle les clés d’identification GS1 – à des produits, lieux, unités logistiques, documents et bien plus encore. Ces numéros peuvent être traduits sous forme de codes à barres.

Une fois membre, l’entreprise ou l’organisation obtient un préfixe d’entreprise GS1, appelé aussi GCP : Global Company Prefix. Il s’agit d’un numéro d’entreprise unique au niveau international et fait partie intégrante de chaque clé d’identification GS1.
Le prefixe GS1 d’entreprise ou GCP se compose de la manière suivante :

  • Préfixe GS1 (604 = GS1 Sénégal).
  • Code adhérent (sur 7,8 ou 9 positions).

Les principales clés d’identification GS1

Le système GS1 comprend plusieurs types de codes à barres GS1 afin de représenter les clés d’identification et d’autres données telles que le numéro de lot, les dates, les poids…
Ces codes à barres forment un bouquet de standards appelé « GS1 Barcodes » composé de :

Global trade Item Number

Global Location Number

Serial Shipping Container Code

Global Returnable Asset Identifier

Global Individual Asset Identifier

Global Service Relation Number

Global Identification Number for Consignment

Global Shipment Identification Number

EAN/UPC

EAN/UPC est la dénomination de l’ensemble des codes à barres EAN-13, EAN-8 et leur variantes américaines UPC-E et UPC-A. 

  • Le code à barres EAN-13 permet de représenter le Global Trade Item Number composé de 13 chiffres (GTIN-13) qui sert à identifier les produits de grande consommation dans le monde entier.
  • Le code à barres EAN-8 est utilisés sur des produits ayant des petits emballages pour lesquels un EAN-13 serait trop grand. Ce code à barres permet de représenter le Global Trade Item Number composé de 8 chiffres (GTIN-8).
  • UPC-A et UPC-E sont utilisés en Amérique du Nord afin de marquer les produits identifiés par un GTIN-12 et GTIN-7. Ce sont l’équivalent des EAN-13 et EAN-8.

ITF-14

L’ITF-14 (Interleaved Two of Five) est un code à barres adapté aux environnements logistiques et non au scanning à la caisse en point de vente.

Il est spécialement conçu pour le suremballage, et compte tenu de ses larges tolérances en matière d’impression particulièrement adapté pour l’impression directe sur les emballages en carton ondulé et d’autres matières rugueuses d’emballage.

Ce code à barres peut contenir un GTIN-12, GTIN-13 et GTIN-14, mais doit toujours contenir 14 chiffres. 

L’ITF-14 est toujours entouré d’un cadre épais.

GS1-128

Le code à barres GS1-128 est adapté aux environnements logistiques et non pas au scanning à la caisse en point de vente.
Il est utilisé sur l’étiquette logistique et souvent sur des suremballages afin d’identifier des unités telles que boîtes, palettes et supports réutilisables.
Face aux exigences économiques, des informations supplémentaires (par ex., indications de dates, numéros de série, etc.) doivent être représentées de façon standardisée en harmonie avec le système d’identification GS1. A cet effet, le GS1 Application Identifier (AI) a été développé, dont la forme actuellement la plus fréquente se base sur la symbologie GS1-128. Chaque champ de données dans un code à barres GS1-128 est précédé d’un Application Identifier (AI).
Le code GS1-128 peut combiner plusieurs données et ce jusqu’à une longueur maximale de 48 caractères alphanumériques et/ou 16,5 cm de largeur.

GS1-128 est utilisé dans des applications de traçabilité  et dans le but d’augmenter la sécurité et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement.

Attention : Le GS1-128 est différent du CODE 128. Ce dernier n’est pas un standard GS1 !

GS1 DataBar

GS1 DataBar est la dénomination commune d’une famille de 7 codes à barres linéaires compacts :
– GS1 DataBar Omnidirectional
– GS1 DataBar Stacked Omnidirectional
– GS1 DataBar Expanded
– GS1 DataBar Expanded Stacked
– GS1 DataBar Truncated
– GS1 DataBar Limited
– GS1 DataBar Stacked

Dans un GS1 DataBar, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI).

Ce type de code à barres est utilisé principalement sur les articles au poids scannés à la caisse.Les 5 variantes GS1 DataBar sont uniquement en mesure de représenter un GTIN. Les deux versions Expanded peuvent en plus représenter d’autres clés d’identification GS1 (SSCC, GLN, …) et données attributs (poids, date limite de conservation,…), et ce avec un maximum de 74 caractères numériques ou 41 caractères alphanumériques.

Chaque champ de données dans un GS1DataBar est précédé d’un Application Identifier (AI).
GS1 DataBar constitue la solution indiquée pour l’identification et la gestion des articles à poids variable, pour la traçabilité et l’authentification de produits, pour l’identification de petits produits et pour représenter davantage de données sur une petite surface.

GS1 Datamatrix

Le GS1 Data Matrix (version ISO ECC 200) est entièrement 2D et peut être utilisé pour les applications où il est nécessaire d’encoder un grand nombre de données dans une zone limitée. Un scanner 2D ou « image scanner » est nécessaire pour lire ce type de code à barres.

  • Outre un GTIN, le GS1 DataMatrix peut renfermer d’autres clés d’identification et attributs de données (par ex., le numéro de lot et la date d’expiration).
  • La version carrée du GS1 DataMatrix peut combiner un maximum de 3116 caractères numériques et 2335 caractères alphanumériques. 
  • Dans un GS1 DataMatrix, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI).
  • Le GS1 DataMatrix est principalement utilisé dans le secteur des soins de santé.

GS1 QR Code

GS1 QR-code (subset du ISO/IEC 18004 QR Code 2005) est un code à barres 2D compact avec plusieurs possibilités de production. Sa lecture requiert un scanner caméra.
GS1 QR-code est approuvé dans le cadre du ‘extended packaging information’ via des applications mobiles.
Ce code peut représenter un maximum de 7.089 caractères numériques ou 4.296 caractères alphanumériques.
Le QR Code est un code barre à 2 dimensions qui permet de stocker des informations numériques (textes, adresses de site web, etc.). Il peut-être déchiffré à partir d’un téléphone mobile équipé d’un appareil photo et du lecteur approprié. Imprimé sur un support ou placé dans l’environnement urbain, il permet de relier l’espace physique et l’espace numérique.
QR Code ( Quick Response) a été créé par l’entreprise japonaise Denso-Wave en 1994 pour suivre le chemin des pièces détachées dans les usines de Toyota. En 1999, il est rendu public.

  • Outre un GTIN, un QR Code peut renfermer d’autres clés d’identification GS1 et des attributs de données (par ex., le numéro de lot et la date d’expiration).
  • Dans un GS1 QR Code, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI)

En 2011, QR Code devient un standard GS1 pour les téléphones mobiles.

Symbologie

RFID & EPC

Les codes à barres sont une technologie précurseur dans le domaine de l’identification. Cependant, elle ne permet pas le stockage d’un grand nombre de données. C’est pourquoi les étiquettes RFID se sont développées.

La RFID signifie Radio Frequency Identification. Ces étiquettes sont aussi appelées : étiquettes intelligentes, étiquettes à puces, tag, transpondeur. C’est un équipement destiné à recevoir un signal radio et à renvoyer immédiatement en réponse un signal radio différent et contenant une information pertinente.

Conceptuellement, la RFID et le code à barres sont tout à fait semblables ; tous les deux sont prévus pour fournir l’identification rapide et fiable d’articles / Objets / Services. la différence principale entre ces deux technologies est que le codes à barres se lit de près avec une douchette et que le tag RFID balaye ou interroge une étiquette en utilisant des signaux de fréquence radio.

Les avantages des étiquettes RFID sont :

– Une lecture/écriture «à la volée» des données donc une plus grande souplesse de positionnement.

– Une détection automatisée d’objets identifiés.

– La possibilité de différencier plusieurs objets simultanément grâce à un système d’anticollision.

– Une meilleure résistance aux agressions extérieures car elle peut être recouverte d’un emballage.

– Toute perte ou vol de la puce est quasi impossible.

– Elles ont une grande durée de vie et une grande fiabilité.

– Consignation de toutes les opérations effectuées sur le produit fini.

– Diminution des erreurs de saisie ou de transmission.

Au sein de GS1, EPCglobal a la tâche de développer des standards concernant l’utilisation de la technologie RFID dans la supply chain. Le développement des standards s’effectue en collaboration avec les entreprises, les fournisseurs de solutions et d’autres organisations    ayant un intérêt dans l’élaboration de standards globaux pour le réseau EPCglobal.

Un numéro d’identification unique est encodé dans le tag, l’EPC (=Electronic Product Code), permettant la traçabilité des objets tagués tout au long de la supply chain. EPC se base sur  les clés d’identification GS1.